top of page
Rechercher

L'alimentation chez les colopathes


Les troubles digestifs sont nombreux et représentent beaucoup de motif de consultation en ostéopathie. Qu'il s'agisse de ballonnement, de pesanteur, de transit perturbé, de spasmes..., il est impératif de moduler son alimentation pour réduire l'inflammation de la sphère digestive.


1) Trouver ses intolérances :

Les principales sont les sucres rapides, le gluten et les produits laitiers d'animaux (en tant qu'être humain, nous n'avons pas le matériel enzymatique nécessaire à leur digestion). Chacun est différent, nous ne digérons pas de la même manière et la mise en évidence d'intolérance se fait à tâton. Pour confirmer une intolérance, il faut éviter totalement le produit suspect pendant 3 semaines et observer les modifications.


2) Utiliser des plantes aromatiques et des épices

Les plantes apportent une protection contre les germes indésirables, améliorent la digestion et régulent la motricité digestive. Je vous en cite quelques unes parmi d'autres :

Pour les viandes : sauge, romarin, serpolet

Pour les poissons : fenouil, aneth, citron

Pour les fromages : carvi, sarriette

D'une manière générale : basilic, thym, coriandre, cardamome, menthe, baie de Genièvre.

Les épices aident également dans ce sens : Cumin, curcuma.


3) Consommer des fibres : surtout des courtes et des solubles :

Céréales et graines apparentées : blé, riz complet, millet, orge perlé, avoine en flocons, seigle, quinoa, sarrasin

Graines oléagineuses : noix, amande, noisette, lin, tournesol, sésame

Légumineuses : lentille, pois, haricots en grains

Fruits : de saison et bien mûrs en évitant les pépins.


4) Supplémenter son alimentation :

Ajouter aux repas des levures alimentaires & du germe de blé.


Jouer sur les textures, les couleurs, les odeurs. La vue et l'odorat servent à stimuler la sécrétion gastrique et salivaire et ainsi préparer une digestion optimale tout en stimulant le plaisir de manger.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page