Rechercher

La blessure est guérie mais j'ai toujours mal, pourquoi?

Lorsque l'inflammation est terminée, la douleur peut persister. D'après les études en neurosciences, la douleur n'est pas directement liée à une lésion tissulaire ou l'activation des récepteurs à la douleur (nocicepteur). Le mécanisme de la douleur est bien plus complexe. Elle met en jeu différentes parties du système nerveux, périphérique comme central. Si nous quittons le modèle linéaire jusqu'alors prépondérant et que nous prenons en considérons l'aspect bio-psycho-social de la douleur, nous arrivons à de nouvelles conclusions (toutes aussi scientifiquement recevables). La douleur est intimement liée au contexte : environnemental, émotionnel, croyances, social... Elle diffère d'une personne à l'autre pour un même évènement selon nos propres mécanismes de défense et nos mémoires encodées. Pour arriver à soulager durablement une douleur, il ne suffit pas de "corriger" le corps mais de lui permettre de se "détendre", de lever les tensions de défense qu'il a mis en place. Pour se faire, la dimension humaine au sens large doit être intégrée dans la compréhension et le traitement du sujet qui souffre. Le travail nécessite une étroite collaboration entre le sujet et son thérapeute, voire entre différents professionnels de santé selon la problématique. Il y a toujours des modulations possibles, ne restez pas enfermé dans une douleur ni dans la croyance qu'il faille vivre toute sa vie sous son primat! Ce n'est pas parce qu'on a de l'arthrose, une hernie, une scoliose... qu'on est condamné à souffrir perpétuellement. L'ostéopathie aide à stimuler la capacité d'autoguérison présente dans chaque corps.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout